Plantes spontanées et jardinage : quelles cohabitations ?

Plantes Spontanées

L’agro-écologie vise à établir des modes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités intrinsèques offertes par les agroécosystèmes. Il s’agit d’utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Ce mouvement très fort d’une conception renouvelée des systèmes de culture s’adresse tout aussi bien aux milieux agricoles qu’à ceux du jardinage .Il est rendu possible par des progrès scientifiques qui permettent de mieux comprendre les interactions entre différents  milieux ou leurs composantes dans le contexte de l’intervention de l’homme.

Le grand succès de l’agro-écologie est de faire se rapprocher l’écologie scientifique et la gestion des cultures. Cela signifie qu’il faut être prêt à changer notre vision du jardin et invite, au détriment de l’action immédiate contre tel ou tel bioagresseur, à observer et anticiper pour raisonner une action qui sera plus préventive que curative.

En 2018 la SNHF a choisi de mettre l’accent sur la présence d’herbes spontanées au jardin, pourquoi ?

Avec la limitation d’usage des produits phytopharmaceutiques  de synthèse, le désherbage est probablement l’une des contraintes la plus difficile à surmonter  mais faut-il éliminer toutes ces « herbes folles »  de nos jardins ? N’ont-elles pas des vertus à découvrir ou à redécouvrir ? Ne faudrait-il pas semer également des graines qui ne sont pas destinées à la récolte pour améliorer le sol ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ces espaces du jardin mis à la disposition de ces plantes si particulières pour le jardinier ?

Cet événement est complet.

 

Description

PROGRAMME

9h : Ouverture : Dominique Douard, président de la SNHF, Yvette Dattée, présidente du conseil scientifique

9h20 : Conférence introductive : L’agroécologie au jardin
François Léger, Agroparistech

10h05 : L’origine des plantes spontanées de nos jardins et cultures
Audrey Muratet, IAU-IDF

Comprendre le fonctionnement des adventies pour raisonner leur gestion : développement et utilisation d’un modèle de dynamique de la flore adventice dans les systèmes arables
Nathalie Colbach, INRA

Discussion

11h05 : Pause

11h25 : Plantes de service
Safia Médiene, Agroparistech

Bases écologiques des interactions entre les adventices, maladies et ravageurs et conséquences pour les décisions de gestion
Guillaume Fried, ANSES

Discussion

12h35 : Pause déjeuner

13h50 : Les ZAD (Zones à ne pas désherber)
Ivan Sache, Agroparistech

Plantes spontanées, auberges relais pour les auxilliaires
Elizabeth Rat-Morris, Agrocampus Ouest Angers

Discussion

Historique et recherche actuelle sur les bio herbicides à base de microorganismes
Jean Philippe Guillemin, Agrosup Dijon

Espoirs et limites des extraits végétaux à usage phytopharmaceutique
André Fougeroux, Académie d’Agriculture

Discussion générale

16h30 : Fin de la journée

Additional Information

groupe aucun
Repas

non, oui

Menu Title